blog maman atelier étiquettes écriture écrire enfant

Atelier d’écriture 3-6 ans et jeu concours

Publié le: 21 septembre 2018 by Marie LAUNAY

Le plus grand jeu de ma Maïa en vacances? Travailler ! Deux tartines, un bol de chocolat chaud devant un épisode de Peppa Pig et elle file sur son petit bureau d’écolière pour dessiner et … écrire! En tant que maman imparfaite – principalement – et ancienne instit – euréka! -, j’ai du trouver une alternative à ses incessantes questions « et ça s’écrit comment Mamie? Et Papa ? Et … ». Surtout quand sa petite soeur dort encore et que tu imaginais rangement, tasse de thé et lecture – à traduire temps off, craquage sur le chocolat et série netflix – plutôt que de passer 25 min d’épellation de tous les prénoms de la famille et gribouillage appliqué des lettres qu’elle ne connait pas encore. Alors je lui ai créé des étiquettes d’écriture personnalisées – oui ce jour je ne pouvais pas faire la vaisselle… mais ça en valait la peine ! Elle a pu accéder à une vraie autonomie dans ses envies d’écriture, à partir du moment ou elle souhaitait écrire le prénom d’un membre de son entourage, elle devait par elle même retrouver l’étiquette grâce à la photo puis recopier attentivement les lettres du prénom dans l’ordre et avec toutes ses particularités. Et de tout ça en découle toute une connexion de synapses – pour elle – et une déconnexion totale – pour moi! Recherche, déduction, comparaison, logique, repère dans l’espace, graphisme … Je vous en livre la recette et propose même à l’un d’entre vous de gagner un jeu concours, du temps et un kit personnalisé … alors lisez bien jusqu’au bout !

1- Les polices d’écriture

Elle écrit! Franchement si ça vous met pas un gros coup de vieux ça! Il s’est passé quoi entre temps? Deux/trois poussées, elle a commencé à marcher et maintenant elle sait tenir un crayon? Chaque apprentissage est une pépite pour nos yeux de parents, alors prenons le revers et admirons les encore un peu plus. Ecrire oui mais pas n’importe comment…

Pour les 3-4 ans, la police choisie doit être la plus basique possible pour retrouver les lettres en capitale d’imprimerie. J’ai choisi pour mes étiquettes les lettres majuscules de la police de word calibri (MAÏA).

J’ai également fait le choix de rajouter les deux autres formes d’écriture qu’ils apprennent jusqu’au CP CE1. Le script et l’attaché. En effet, même si elle ne les apprendra que plus tard, rien ne l’empêche de se familiariser avec et peut être déjà faire quelques associations de façon inconsciente, tout en lui expliquant qu’elle ne les utilisera pas tout de suite. Ainsi je reste sur la police calibri en majuscule et minuscules cette fois pour l’écriture script (Maïa).

Pour l’écriture en attaché, je choisis la police préférée de toutes les collègues maitresses – attention je vous livre le graal du graal -, la cursive standard (disponible dans ce lien). Si vous avez des plus grands, n’hésitez pas non plus à télécharger la seyes (disponible dans le même lien) qui retrace les lignes d’un cahier d’écolier afin de les aider à positionner correctement leurs lettres.

2- Le contenu

Maïa était en fin de petite section quand elle a voulu faire une liste généalogique de tous les prénoms de la famille! Ouch, elle sait qu’on vient de familles nombreuses Julien et moi?

Alors pour ce qui concerne le contenu, j’ai envie de dire… laisser votre enfant choisir! Tout d’abord parce qu’il faut que cela reste un plaisir pour lui et ensuite parce qu’il faut que ce soit pertinent en fonction de ses propres intérêts! En petite section, les premiers essais d’écriture se font sur leur prénom et vous pouvez ne commencer qu’avec une seule étiquette si votre enfant n’est pas demandeur de plus pour l’instant. Mais très vite les papa/maman/mamie/papy vont faire l’objet de leur attention et vous serez vite surpris des similitudes qu’ils établiront entres les lettres (Ah ça c’est comme maman!) – oui oui vous verserez votre petite larme intérieure, on le fait toutes…

Ne les envahissez pas d’étiquettes, 5 ou 6 au début suffira pour vous laisser le temps de grignoter votre carré de chocolat tranquillement. L’avantage de ce jeu est sa pérennité dans le temps. Le cercle de connaissance de votre enfant ne se limite pas à 5 personnes, et très vite il vous donnera le contenu qu’il souhaite. Les étiquettes peuvent même s’étendre aux prénoms des animaux de la maison, des poneys du centre équestre ou des joueurs de foot de la télé! On peut même créer des étiquettes avec des noms communs, penser à y insérer un article devant (un/une le/la) pour bien les différencier des noms propres.

3-L’esthétique

C’est là ou je vais vous laisser jouer les mums et les dads ! Une petite photo de portrait, un petit cadre (de préférence de même taille à chaque fois pour avoir des étiquettes similaires et plus faciles à ranger – c’est mon côté maniaque qui parle), une couleur pour les différentes écritures si vous voulez… On peut même pousser le vice en imprimant les étiquettes sur des papiers de couleurs différentes selon qu’il s’agisse de la famille / des amis / des cousins / des grands parents… pour l’aider à catégoriser au moment de ranger ! Le summum !

Ma petite arme secrète à moi c’est ma plastifieuse de maitresse, un joli cadeau de mon amoureux lors de mes débuts laborieux, qui permet une certaine durabilité à l’étiquette qui va connaitre une vie j’imagine … mouvementée! Mais vous pouvez aussi coller les étiquettes sur des morceaux de cartons, ou les imprimer sur des feuilles de plus fort grammage à votre guise!

4- Quelques précautions

Mon côté mairesse reprend le dessus. Oui certes je vous avais promis un temps off mais il va falloir quand même jeter un oeil sur l’atelier en question. D’abord pour remplir de fierté votre coeur de parent (et ça ça n’a pas de prix) mais aussi parce qu’on ne peut pas faire n’importe quoi en écriture et les mauvaises manies s’acquièrent très vite, dès le plus jeune âge (vous le voyez mon doigt pointé en signe ALERTE! ATTENTION!). Quelques précautions sur lesquelles il faut rester vigilant:

  • La tenue du crayon, extrêmement important, et ce dès qu’il commence à dessiner d’ailleurs!
  • S’appliquer. Il aime écrire alors apprenez lui à bien le faire : écrire les lettres de haut en bas, faire des lettres bien pointues et droites… N’hésitez pas à demander conseils aux maitresses de vos petits bouts!
  • Par étape. Une étiquette prénom au début, puis quelques autres, d’abord l’écriture bâton avant les autres… Ils ont toute la vie pour apprendre, rien ne sert de courir…
  • Le nom des lettres. « Ah ça c’est comme maman – oui c’est le M de mamie » ! Pas besoin de donner le nom des lettres de façon systématique mais faites le dès que votre enfant éprouve de l’interêt ou relève une particularité sur une lettre, ce sera une façon de le valoriser tout en lui apprenant autre chose. Encore une fois laissez vous guider, c’est lui qui apprend au moment ou il le décide!
  • Les accents et toutes les petites particularités des prénoms que nous avons choisis pour nos chérubins et qui nous a couté quelques batailles de « véto » avec le papa. Chez nous le Ï et le H font partie intégrante de la famille!
  • Des mots pour les plus jeunes. Evitez les phrases, la segmentation (le découpage des mots oraux en mots écrits), la syntaxe, la conjugaison, la ponctuation…  (argh, je vois déjà mon amoureux faire des grimaces…). Normal ce sont des notions difficiles à acquérir et vous laisserez cette corvée en temps et en heure et avec soulagement je vous assure, aux maitresses qui prendront soin de leur expliquer pourquoi là il y a un espace et là non, là une majuscule mais pas là etc…. (oh prise de tête!)
  • Le support. Laissez votre enfant choisir un joli cahier avec des grosses lignes seyes, des feuilles de couleurs, un tableau, du sable pourquoi pas et même votre clavier d’ordinateur ou de téléphone, ils adorent!

J’espère qu’avec ces quelques clés, vous saurez prendre autant de plaisir que j’en prends à voir cette effervescence dans les yeux de ma fille lorsqu’elle me demande de me faire une nouvelle étiquette de sa copine Lou. J’envoie un texto à sa maman pour avoir une photo et elle se rend compte que tout le monde joue le jeu ! Autant de fierté pour elle que pour moi quand elle me parle de mots longs ou de mots plus courts, lorsque je vois s’agiter tous les petits neurones pour repérer les lettres, leurs noms, comparer les longueurs des mots, leurs similitudes ou quand elle triche en faisant des boucles à l’infini en me disant j’écris une lettre à ma cousine!

Et pour laisser un temps off encore plus long à une mum ou dad sans se soucier des aspects matériels de cet atelier, je lance un petit jeu concours avec à la clé un kit de six étiquettes entièrement personnalisées et plastifiées bien sûr! Il suffit d’inscrire une adresse email et de participer avant le lundi 1er octobre – résultats sur Instagram via ce lien ce même jour! Bonne chance!

atelier enfant écriture parent étiquettes écrire bureau

Pour participer au jeu concours :

* Requis pour participer


Vous pouvez vous désabonner à tout moment en cliquant sur le lien dans le pied de page de nos e-mails.

Nous utilisons MailChimp comme plateforme d’emailing. En cliquant ci-dessous pour vous abonner, vous reconnaissez que vos informations seront transférées à MailChimp pour traitement. En savoir plus sur les pratiques de confidentialité de MailChimp ici.


A moi de vous lire ! N'hésitez pas à poster un commentaire (via facebook ou directement sur le blog)

No Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *